6 septembre 2011

Introduction à la philosphie de l'art : le BEAU

Voici l'introduction de mes cours d'esthétisme, je ne mettrais que ceci. Je vous invite cordialement à lire Hippias majeur de Platon.

Philosophie de l'art      
L1 Arts Plastiques
UPV-M
BEAU

Dans l'antiquité grec, terme primordiale à l'art et à l'esthétisme. Le terme du beau ne cesse de se dérober de toute tentative de saisie. Est-ce que le beau est dépassé ?

Qu'est ce que le beau ?
=> concept ! C'est un mot courant qui recouvre des exceptions différentes, utilisé à la fois comme adjectif et aussi comme nom. << Belle >> se place devant un H muet ou une voyelle, c'est la forme primitive du beau avant le IX siècle.

Origine latine : belle veut dire joli, élégant et s'applique aux femmes et aux enfants (mignon). C'est le définitif de bonus (c-a-d bon). Faire la parenté entre
beau-bien-bon. Chez les latins pulcher substitution de beau en latin, évolution de l'emploi populaire.

Belle : qqc qui plait aux yeux d'une personne, d'un être, et au XIXe siècle d'un effet de la nature. S'applique au phénomène auditif (ouïe/vision) et pour qqn à qui on éprouve de l'affection (beau-père/belle-mère), et à l'intellectuel, le moral et le sentiment mental (influence Platonnicienne). Appropriation savante du mot << Il a une belle idée >>, << Une belle action moral >>, << Un beau sentiment >>. Son contraire le mauvais. Le savant désigne comme qqc de noble le << belle esprit >> ou tellement employé << beau jour >>, << belle dents >> => champs lexical très vaste. Le beau est chargé de valeur différente abstraite et concrète.

La beauté préféré à une certaine époque.
Le beau concept esthétique selon Baumgarten au XVIIIe siècle, c'est lui qui en a formulé la direction et l'invention du terme esthétique (philosophie allemande). En relation avec le beau, se veux comme une science. << esthétisme comme science du beau >>.
Schön/all ; Beautifull/ang ; Bello/ita => comme en français employé comme substantifs Pour Kant => concept normatif, finis et complet relève de l'harmonie. Sublime relève plutôt entre tension et entendement et imagination infini. << ce qui plait universellement et sans concept >> émotion esthétisme. Finalement plaire dans l'allemand ne relève pas de plaisir selon Kant << de la beauté et de la forme, et de l'objet d'une satisfaction de l'esprit >> définition parviens à <<de la beauté et de la forme de finalité d'un objet en tant qu'elle est perçus en lui sans représentation d'une fin >> L’abréviation souvent donné est << Le beau est une finalité sans fin >>.

Le beau relève d'une certaine forme plastique, harmonie, perfection, favorable, et souvent sur un ton admiratif et induit.Cet emploie pas toujours justifier comme expérience esthétisme. Beau <=> idéal esthétisme. Beaudelaire n'a pas la même vision du beau que ses prédécesseur. L'esthétisme se résume-t-elle au beau ?

légende : 
citation
mots clés
question


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...