19 mars 2013

Créature dans... Dans l'eau

Toujours en phase d'apprentissage.

Aujourd'hui, j'ai appris qu'en Arts Graphique qu'il y avait certaines règles internationale au niveau des formats papier et aussi de la manière d'inscrire le titre, et encore une raison d'une limite d'impression.
Alors pour essayer de simplifier la feuille format de base c'est du 100x70cm, puis il divise par deux 50x70cm, puis 50x35 ... Etc, vous avez compris la logique. Moi contrairement a ces règles j'ai imprimé sur des format A3, c'est-à-dire 30x40cm. Ce qui me semblait bien, et aussi pour des facilité de transport. Le prof m'a ainsi expliqué, que ce que je faisait n'était pas bien, je ne savais pas cela au moment donné. Donc j'ai appris, mais je continuerai a imprimé et découper mes feuilles sur le format A3 car je trouve qu'il me convient plus. 
Ensuite normalement en dessous de l'impression on précise la technique, signature et l'année, puis on peut aller jusqu'à ajouté le titre, le type de feuille et la marque. Bon vous l'aurez compris, moi je me base que sur le titre/signature/date. 
Et pour finir il m'a également appris que suivant les techniques, comme la pointe sèche, on était plus limité pour le nombre d'impression, genre une vingtaine. Comme la pointe altère très peux le zinc ça vieillis moins bien comparé à l'eau forte.

Pour conclure le prof m'a dit qu'il était juste important que je connaisse c'est règles, ce qui semble évident maintenant. Mais il ne faut pas que ça m'empêche de faire comme bon me semble.
Dans l'eau (0), crayons graphites, Mélissia PIDDIU 2013

Dans l'eau (2), Pointe sèche, Mélissia PIDDIU 2013

Dans l'eau (4), Pointe sèche, Mélissia PIDDIU 2013

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...